Acheter une trottinette électrique d’occasion : ce qu’il faut savoir

Depuis l'explosion du marché des trottinettes électriques sur la métropole, les sorties d'engins à la pointe de la technologie ne font que s'enchaîner. Les acteurs du secteur proposent non seulement des trottinettes en vente, mais également en libre-service. Si vous ne disposez pas d'un budget assez conséquent pour vous en offrir une neuve, vous avez la possibilité de vous acheter une trottinette électrique d'occasion.

Cependant, avant de se lancer dans cette entreprise, il est important de s'assurer que certaines conditions sont réunies. Dans cet article, nous vous décrivons point par point les différents éléments à prendre en compte dans l'achat d'une trottinette électrique d'occasion. Si vous les utilisez comme base pour faire votre choix d'engin à deux-roues, vous avez de fortes chances de tomber sur la meilleure trottinette électrique d'occasion.

Les points de vigilance à observer lors de l'achat d'une trottinette électrique d'occasion

Comme pour l'achat de tout article neuf ou d’occasion, il est important de tenir compte de certains points de vigilance. Par "points de vigilance", entendez tout "détail" à contrôler avec le vendeur de sorte à ne pas se tromper sur l'article qui vous intéresse. Par ailleurs, ces points peuvent varier en fonction de la plateforme de vente. Il y a certains éléments que vous aurez à vérifier lors d'un achat en ligne et d'autres par contre, qu’il faudra vérifier pour un achat en présentiel.

Quels sont les points de vigilance pour un achat en ligne ?

Dans un premier temps, il faut savoir que si vous souhaitez acheter une trottinette d'occasion en ligne, vous pouvez vous rendre sur les sites spécialisés ou sur les sites d'annonce. Deuxièmement, pensez à vous assurer qu'il s'agit bien d'un site fréquenté. Le nombre de visiteurs peut être un critère de garantie prouvant que les articles en ventes bénéficient d'une certaine crédibilité.

La direction de la publication des sites spécialisés s'assure généralement de mentionner tous les détails importants sur la fiche technique des articles. Prenez donc votre temps pour vérifier que les informations publiées sont organisées de la manière suivante :

  • Description physique de l'article (avec une image à l'appui)
  • Détails techniques (capacités du moteur, autonomie, batteries, vitesse, etc.)
  • Durée de garantie de l'article
  • Tarifs et termes de paiement

Si, à la lecture de la description de la trottinette, vous n'êtes pas rassuré par les informations publiées, vous pouvez passer à l'étape suivante. En effet, il s'agira de lire les commentaires des clients en fin de page. Les clients mécontents mettront souvent des mauvaises notes ainsi que des commentaires qui vous donneront des indications sur la qualité de l'article. Même si ce point de vigilance n'est pas toujours le plus objectif, il vous permettra néanmoins de vous orienter efficacement dans votre choix d'article.

Quels sont les points de vigilance pour un achat en présentiel ?

Pour un achat en présentiel, s'il s'agit d'un particulier, le vendeur et vous-même devrez fixer un lieu de rencontre. Si vous avez affaire à un professionnel, ce dernier vous proposera des articles en magasin. Lorsque vous vous rendrez sur le lieu de vente, ayez comme premier réflexe de vérifier l'état de la trottinette.

Même s'il est question d'une trottinette électrique d'occasion, elle ne doit pas comporter de marques apparentes de réparation ou de soudure. Un tel engin peut s'avérer dangereux pour votre sécurité, surtout si les réparations n'ont pas été effectuées par un expert. De plus, il ne s'agit plus exactement d'une machine d'occasion. Vous devez donc vous assurer que le prix proposé correspond à l'état de l'engin.

Par ailleurs, pensez à contrôler l'état de la batterie, des phares, du moteur et des freins. Tout comme à l'achat d'un véhicule d'occasion, ayez les réflexes d'un connaisseur. Si le vendeur vous a promis que la trottinette avait 500 km d'autonomie, vérifiez bien que cette information soit avérée. Dans le cas où il vous affirmerait que la batterie est rechargeable, faites un essai sur place. N'hésitez pas à contrôler l'état des roues. Il faut préciser que tous ces points de contrôle ne doivent pas être exclusifs à un achat physique.

Même si vous avez commandé votre machine en ligne, n'hésitez pas à adopter les mêmes réflexes le jour de la livraison ou de votre passage en magasin. Ainsi, si vous remarquez une anomalie, vous pourrez vous rétracter à temps et réclamer le remboursement de votre achat.

La législation en vigueur pour utiliser une trottinette électrique

Pour circuler en trottinette électrique, il faut remplir plusieurs conditions administratives. En outre, le propriétaire de l'engin doit obligatoirement avoir plus de 14 ans et conduire sur les voies autorisées (pistes et bandes cyclables, voies vertes, etc.). Ces conditions administratives doivent être suivies selon un ordre bien défini.

Les cas prévus par la loi pour l'homologation d'une trottinette électrique

Comme pour la voiture et la moto, vous devez respecter une certaine législation afin de vous déplacer en trottinette électrique en ville. Qu'il s'agisse d'une trottinette électrique d'occasion ou neuve, l'engin doit être équipé d'une plaque d'immatriculation. Pour ce faire, vous devez entreprendre des démarches administratives auprès des autorités de tutelle. Pour homologuer son véhicule, le propriétaire d'une trottinette électrique doit présenter un certificat de conformité.

L'homologation d'une trottinette électrique varie en fonction du niveau de vitesse de la machine. Cependant, si votre trottinette électrique a une vitesse maximale de 25 km/h, vous n'avez pas l'obligation de la faire homologuer. En effet, selon la norme européenne en matière d'usage de trottinette électrique, tout engin ayant une vitesse maximale de 25 km/h est systématiquement considéré comme homologué. Ainsi, si votre engin est doté d'une vitesse maximale supérieure à 25 km/m, vous devez obligatoirement le faire homologuer. Comment s'y prendre pour faire homologuer sa trottinette, qu'elle soit d'occasion ou non ?

La procédure à suivre pour faire homologuer une trottinette électrique

La première condition à respecter pour l'homologation d'une trottinette électrique est la norme de fabrication européenne. Quelle que soit la plateforme d'achat, assurez-vous que votre trottinette soit marquée du label “CE” et que le vendeur vous délivre un certificat de conformité. Cette norme de fabrication représente l'autorisation de l'engin à circuler dans la zone Europe et par conséquent en France.

La deuxième étape à respecter est l'immatriculation de la trottinette. Pour cela, vous devez vous rendre au ministère de l'Intérieur et présenter le certificat de conformité que le vendeur vous aura remis à l'achat. C'est pour cette raison que vous devez toujours exiger ce document du commerçant, peu importe le type de trottinette électrique (neuve ou d'occasion). À la présentation de ce certificat, les autorités vous remettront la plaque d'immatriculation de la trottinette. Il s'agit d'une petite plaque de forme rectangulaire comprenant généralement 6 caractères alphanumériques. Elle doit être fixée sur la roue arrière à partir d'un dispositif prévu à cet effet.

La dernière étape entrant en ligne de compte dans le processus d'homologation est l'assurance de la trottinette électrique. Puisqu'elle est considérée comme un véhicule de locomotion, il est important de la faire assurer afin d'être couvert en cas d'accident ou de dégradation. Pour assurer votre trottinette, vous devez suivre la même procédure que pour une voiture et vous adresser aux professionnels de l'assurance auto.

Conseils et astuces pour choisir une bonne trottinette électrique d'occasion

De manière générale, l'on se lance dans l'achat d'une trottinette électrique d'occasion à cause de restrictions budgétaires. En effet, les tarifs des trottinettes neuves pouvant varier entre 500 € et 5 000 €, certains usagers préfèrent se procurer des machines bon marché. Cependant, il est important de vraiment faire attention à ne pas se faire arnaquer. Le marché des trottinettes électriques n'échappe malheureusement pas à l'impitoyable business de la contrefaçon. Certains vendeurs vous vanteront les qualités de leur trottinette tandis qu'ils vous livreront un engin en mauvais état. C'est la raison pour laquelle vous devez développer les réflexes suivants :

  • Ne pas tout miser sur les sites d'annonces
  • Faire vos achats de trottinettes électriques d'occasion auprès de professionnels dont c'est le métier
  • Toujours exiger un certificat de conformité lors de l'achat

Les meilleures plateformes pour trouver une trottinette électrique d'occasion

Comme vous avez pu vous en apercevoir au fil de votre lecture, nous mettons davantage l'accent sur les sites spécialisés. En effet, la rédaction de City-ride.fr a fait le tour des différentes plateformes de ventes de trottinettes électriques d'occasion. Nous avons également consulté les avis et les notes des visiteurs. Il en ressort que les plateformes les plus crédibles sont les sites spécialisés ou les sites de constructeurs de trottinettes. En effet, certaines marques de trottinettes proposent également des engins d'occasion. Les plateformes que nous vous recommandons pour effectuer vos achats de trottinettes électriques d'occasion sont les suivantes :

  • fr.shopping.rakuten.com (site très coté auprès des utilisateurs de trottinettes électriques d'occasion).
  • mobilityurban.fr (le site bénéficie d'une bonne réputation auprès des grands médias français).
  • leboncoin.fr (leader français des sites de petites annonces).
0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.